• Un projet de territoire concerté

 

Le Contrat de Développement Durable Rhône-Alpes (CDDRA) du Chablais invite les acteurs du Chablais, élus et représentants de la société civile, à se fédérer pour déterminer ensemble un projet de développement centré sur les priorités du secteur :

Traiter des sujets prioritaires : économie, emploi / formation, solidarités sociales et territoriales, tourisme, environnement, cadre de vie, culture, habitat, transports et déplacements.

Intégrer le principe de développement durable dans les projets.

Le CDDRA a été signé le 20 septembre 2010 entre le Conseil Régional et le SIAC pour une durée de six ans (fin du contrat : 31 décembre 2016). En adéquation avec les enjeux du Schéma de Cohérence Territoriale du Chablais, il se définit autour de quatre axes majeurs : 

Axe 1 : Promouvoir un territoire performant dans l’organisation et l’aménagement durable

Axe 2 : Développer un territoire respectueux de son environnement et de son patrimoine

Axe 3 : Soutenir un territoire dont l’économie est à développer

Axe 4 : Promouvoir un territoire ouvert à toutes les mobilités 

 

La mise en œuvre du Projet Stratégique Agricole et de Développement Rural fait l’objet d’un axe particulier, intégré au CDDRA.

  • photo2 navibus copyrightcgn
  • vache
  • Zone des Bracots Bons en Chablais

 

En 2013, un bilan à mi-parcours a été effectué et des ajustements ont été opérés. L'avenant N°1 a été validé en juillet par la Région. Deux axes ont été mis en avant :

L’axe 1 « Promouvoir un territoire performant dans l'organisation et l'aménagement durable de son espace » est un axe à encourager, voire à renforcer au vu des nouvelles normes environnementales exigées pour la réhabilitation de logement.

L’axe 4 « Promouvoir un territoire ouvert à toutes les mobilités » est resté, quant à lui, un axe prioritaire du contrat, notamment avec la mise en place de transports à la demande et l’aménagement de pistes cyclable sur le territoire.

Ces éléments n’excluent pas la priorité donnée à d’autres actions ou thématiques, comme le développement économique et l’emploi. La priorité sera donnée aux projets d’aménagement structurants pour le territoire.

Belvederes Saint Gingolph 2015Un dernier avenant de fin de contrat a été validé par la Région en octobre 2015. L'avenant N°2 permet de ré-affecter des crédits à l'axe économique - fiche-action « Renforcer et positionner les activités économiques dans une perspective d’éco-territoire » et au projet d'aménagement structurant (par exemple "les belvédères sur la frontière" de Saint-Gingolph).

 

Le montage financier des projets

En moyenne, le taux de participation régionale s’élève à 30 % du montant des dépenses éligibles de l’action. Les 70 % restants seront financés par les porteurs de projets et d'éventuels autres partenaires tels que l’Europe, le Conseil Départemental, les établissements publics de coopération intercommunale, les communes, les organismes privés…

Les subventions CDDRA peuvent s'articuler avec le programme LEADER à travers certaines thématiques liées à l'environnement, à l'agriculture ou au tourisme. Si le projet satisfait les critères régionaux et européens, il peut bénéficier du double financement.

 

L'équipe pour animer et gérer le contrat

L'équipe de référence pour animer le CDDRA du Chablais est composée :

  • du chef de projet local : Bruno Gillet, vice-président du SIAC, Président du Comité de pilotage du CDDRA.

  • du chef de projet régional : en attente de désignation suite aux élections régionales de décembre 2015.

  • du Président du Conseil Local de Développement représentant de la société civile du Chablais : Jean-Pierre Favre.

  • de l'animateur CDDRA/LEADER ;

  • de la gestionnaire CDDRA/LEADER ;

  • des animateurs thématiques.