• Entretien de la végétation rivulaire

 

L’élaboration du plan de gestion des boisements de berges, des espèces invasives et des embâcles de bois a été lancé début mai 2022. Il définira les travaux prioritaires d’entretien de la végétation rivulaire à réaliser. Ce plan pluriannuel d’entretien des principaux cours d’eau et affluents du bassin versant des Dranses et de l’Est lémanique fera l’objet d’une déclaration d’intérêt général (DIG) avec une enquête publique. La mise en place de ce plan de gestion nécessite donc plusieurs mois.

Pourtant, des situations à forts risques sont déjà mise en évidence actuellement pouvant mettre en danger les infrastructures et les personnes du bassin versant (arbres tombés en travers au niveau d’un pont, embâcles dans une zone habitée qui peuvent provoquer des débordements…). Ces situations ne peuvent parfois pas attendre la mise en place d’un plan de gestion. Quelques opérations d’urgences sont à réaliser sans délais grâce au lancement d’un marché de travaux.

Afin d’avancer sur le sujet et de tenir compte des éventuelles situations à risques à gérer à court terme en 2022, en parallèle de la conception du plan de gestion des boisement de berges et du bois mort, nous avons mis en place un accord cadre à bon de commande pour la réalisation de potentielles interventions urgentes à réaliser sur la végétation des cours d’eau dès maintenant sans attendre l’élaboration du plan de gestion, de manière à assurer la sécurisation du bassin versant à très court terme.

Ces interventions urgentes pourraient porter sur des embâcles de bois mort à enlever impérativement, des arbres dangereux à couper du fait des risques qu’ils représentent actuellement. Le SIAC est à l’écoute des collectivités intercommunales du Chablais en cas de situations urgentes de ce genre à gérer. Les éventuelles demandes seront étudiées afin de traiter certaines de ces interventions qui répondent strictement au cas de péril imminent (mise en danger de biens ou de personnes à court terme) nécessitant une opération dans les meilleurs délais. L’éligibilité et la priorisation de ces interventions urgentes à réaliser devront répondre strictement aux critères sélectifs grâce à un cadre d’analyse des urgences fixés préalablement. Ce dispositif pour traiter les situations d’urgence ne sera pas exonéré de respecter les dispositions réglementaires et les mesures environnementales de préservation du milieu.

Les communes du bassin versant des Dranses et de l’Est lémanique devront faire parvenir leurs demandes à leur intercommunalité respective. Le formulaire à remplir et à renvoyer pour une demande d’intervention urgente sur la végétation des cours d’eau sera disponible et transmis prochainement.