• Qu'est ce qu'un contrat de rivières ?

 

photo5 confluent du brevon et la dranse

Un contrat de rivières est un accord technique et financier entre partenaires concernés pour une gestion globale, concertée et durable à l'échelle d'une unité hydrographique cohérente (bassin versant).

Il est signé entre les différents partenaires concernés : préfet(s) de département(s), agence de l'eau et les collectivités locales (conseil départemental, conseil régional, communes, syndicats intercommunaux, autres structures intercommunales ...), en vue de « définir de manière consensuelle un programme d’actions de restauration des cours d’eau, de leurs abords et de préservations des ressources en eau du bassin, tout en prévoyant la satisfaction des usages et la protection contre les risques naturels sur l’ensemble du territoire ».

Un contrat de rivières permet de mettre en oeuvre une gestion équilibrée de l'eau et une gestion intégrée des milieux aquatiques.

 

Zoom sur le Chablais

Le territoire du SIAC est constitué de deux bassins versants : le bassin versant des Dranses et de l'est lémanique, avec un Contrat de rivières porté par le SIAC et le bassin versant du Sud Ouest lémanique

Carte bassins versants

 

Le Contrat de rivières des Dranses et de l'est lémanique

En septembre 2017, les partenaires impliqués depuis de nombreuses années, ont signé le Contrat de rivières des Dranses et de l'est lémanique, confirmant ainsi la mise en place de la stratégie globale de gestion et de protection de l'eau des rivières situées du côté est lémanique du Chablais.

Ce contrat valide 64 actions couvrant les enjeux suivants :

Améliorer la qualité des eaux,

Restaurer et préserver les milieux aquatiques, réduire les risques de crues torrentielles et d'inondation,

Gérer durablement la ressource en eau,

Valorier les milieux naturels et les patrimoines liés à l'eau.

Le coût global prévisionnel de ce programme étalé sur 5 ans est de 23 millions d'euros.

Des opérations telles que la création de stations d’épuration, des raccordements à l’assainissement, des projets de restauration hydro-écologique, la gestion des boisements et du bois mort, des travaux de prévention des inondations, des mises en place de mesures de débits, la préservation des zones humides, etc seront mises en oeuvre.